‘Fin’ d’Anders Nilsen

Dans sa bande dessinée ‘Fin’, Anders Nilsen illustre sa vie après la mort de sa compagne. Certaines pages sont remplies de dessins réalistes où l’on voit Anders Nilsen physiquement dans sa tristesse infinie du quotidien, alors que d’autres pages laissent place à une tourmente psychologique et des dessins plus abstraits. Ceux-ci peuvent représenter mieux que des mots le ressenti d’une personne en deuil. L’auteur se pose également de nombreuses questions, notamment au travers d’un dialogue imaginé avec le fantôme de sa compagne.

Anders Nilsen a écrit cette BD durant l’année qui a suivi le décès de sa compagne et on peut donc suivre quelque peu son évolution. On pourrait même s’imaginer que ce livre constitue un point final à son deuil, un livre tombeau. Bien que les pages consacrées à des divagations métaphysiques m’aient laissée perplexe et aient installé une distance avec le thème, certaines phrases et réflexions m’ont touchée. L’association entre récit et images est particulièrement efficace.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s