À Bruxelles

L’association ApSoDe (Apprivoiser son deuil) organise des groupes de parole pour tout type de deuil, ainsi que des conférences et des interventions de sensibilisation auprès d’organismes. Elle est gérée par Anne et Anita, qui accompagnent à merveille les personnes endeuillées (j’ai moi-même participé à un de leurs groupes de parole – 12 séances sur 8 ou 10 mois – et ça m’a beaucoup aidée). Leur local est situé sur le site de l’UCL Saint-Luc, à Woluwé-Saint-Lambert.

Le Petit Prince a dit… est un groupe de soutien pour personnes endeuillées basé à Jette, qui propose notamment des soirées d’information et d’échange sur le thème du deuil et un soutien individuel aux personnes endeuillées, ainsi que des moments de partage entre professionnels et bénévoles qui accompagnent des personnes en deuil.

Au sein du Service de santé mentale Le Chien Vert, Mizuko organise des groupes de parole pour les parents confrontés au décès périnatal d’un enfant.

C-dile est un centre de documentation bruxellois indépendant spécialisé dans les soins palliatifs et la fin de vie. On y trouve également des ouvrages sur le deuil.

En Wallonie

L’association Vivre son deuil est située dans le Brabant wallon (à Céroux-Mousty, près d’Ottignies) et organise des groupes de parole pour adultes et pour enfants (les groupes Tournesol, en collaboration avec l’association Parents désenfantés), ainsi que des rencontres individuelles, de l’écoute téléphonique, des conférences et des interventions en milieu collectif.

L’association ApSoDe (Apprivoiser son deuil), décrite ci-dessus, organise également des groupes de parole dans son antenne de Jodoigne (Le Rose-Eau, 2 Grand’Place)

L’association Cancer et Psychologies propose des entretiens individuels, de couple ou de famille, ainsi que des ateliers pour enfants/ados en deuil, et des groupes de parole pour adultes en deuil. L’association organise également des formations et des supervisions pour les équipes qui travaillent dans l’accompagnement de la maladie grave et du deuil. L’association possède des antennes à Liège, Namur et Charleroi.

L’association Parents désenfantés offre aux parents en deuil d’enfant, des lieux de parole et d’écoute en profondeur au sein de groupes de personnes vivant la même perte. Les rencontres sont organisées à Céroux-Mousty (Ottignies), Liège et Charleroi.

La palliathèque est une plateforme qui rassemble les références de ressources documentaires disponibles dans les plates-formes de soins palliatifs, en Wallonie.